Bonsoir !

Décollage de Falcon 9 ce 14 janvier 2017. Source : SpaceX
Décollage de Falcon 9 ce 14 janvier 2017. Source : SpaceX

Objectif réussi pour SpaceX : la société californienne a parfaitement réussi le retour en vol de sa fusée Falcon 9 (le second en un peu plus d’un an). La fusée d’Elon Musk n’avait pas volé depuis le 14 août dernier, étant donné l’explosion au sol survenue le 1er septembre, quelques jours avant ce qui aurait dû être le lancement du satellite Amos-6, alors que la fusée était en cours de ravitaillement. L’enquête, très complexe, concernant l’accident a été déclarée close par SpaceX le 2 janvier 2017 sur son site officiel.  Cette fois-ci, Falcon 9 a parfaitement mis sur orbite pas moins de 10 satellites de télécommunication de la constellation Iridium, avant que son premier étage ne revienne se poser comme un grand sur la plateforme automatique Just Read The Instructions, au large de la côte ouest des États-Unis. Le décollage et l’atterrissage peuvent d’ailleurs être revus par ici. Le prochain décollage de Falcon 9 devrait normalement survenir avant la fin du mois de janvier. À moins d’un nouvel incident, on ne devrait de toute façon pas manquer de nouveaux vols de Falcon 9 cette année, le calendrier de SpaceX étant très chargé.

Du côté de la Station spatiale internationale, l’Américain Shane Kimbrough et le Français Thomas Pesquet ont réalisé avec succès une sortie extravéhiculaire de près de six heures ce vendredi, pour continuer le travail entamé la semaine précédente (par le même Shane Kimbrough, accompagné cette fois de Peggy Whitson), à savoir le remplacement de batteries destinées à stocker l’énergie accumulée par les panneaux solaires de l’ISS. À noter que Thomas Pesquet, à bord de la station depuis le mois de novembre jusqu’à mai prochain dans le cadre de l’Expédition 50, met régulièrement son compte Twitter à jour (en français et en anglais) avec (notamment) tout un tas de photos.

Enfin, on se quitte avec cette image de Jupiter, composée par un certain Roman Tkachenko. Ce dernier a pu obtenir ce superbe résultat à partir de photos brutes obtenues le 11 décembre dernier par l’instrument JunoCam, installé sur la sonde Juno. Cette dernière effectuait alors son troisième survol à proximité de la géante gazeuse, autour de laquelle elle se trouve en orbite.

NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS/Roman Tkachenko
NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS/Roman Tkachenko
Publicités