Bonjour ! Cette semaine, peu d’actualité à signaler. Du coup, on va tout d’abord se faire plaisir avec cette vidéo de Juno au cours de sa première orbite autour de Jupiter. C’est reposant et plutôt impressionnant. Actuellement, la sonde américaine se rapproche à nouveau de la géante gazeuse, qu’elle frôlera une seconde fois le 19 octobre prochain. Aux dernières nouvelles, l’engin se porte bien, merci pour lui.

SpaceX nous informe

Du côté de SpaceX, l’enquête concernant l’explosion de la fusée Falcon 9 le 1er septembre dernier semble progresser. Dans un communiqué publié cette semaine, la société californienne indique que l’accident soudain qui a provoqué la perte de la fusée et de son chargement (le satellite de télécommunications Amos-6), lors d’un test quelques jours avant le décollage, proviendrait d’une « large faille » au niveau du réservoir d’oxygène liquide, dans le second étage du lanceur.

“At this stage of the investigation, preliminary review of the data and debris suggests that a large breach in the cryogenic helium system of the second stage liquid oxygen tank took place.”

Le communiqué précise aussi que tout lien avec la désintégration précédente d’un lanceur Falcon 9, en juin 2015, a été exclu. Toutefois, si la localisation de l’erreur semble désormais certaine, la raison exacte de cette « faille » reste inconnue pour le moment. En tout cas, l’incident n’a laissé aucune chance à SpaceX : il s’est déroulé moins d’une dixième de seconde entre la première trace « d’anomalie » et l’explosion impressionnante qui en a résulté. En attendant, SpaceX n’en démord pas et envisage toujours de reprendre les vols dès le mois de novembre prochain.

Des nouvelles de Russie et de l’ISS

Kate Rubins et Anatoli Ivanichine (en arrière plan) au travail à bord de l'ISS. Source : https://blogs.nasa.gov/
Kate Rubins et Anatoli Ivanichine (en arrière plan) au travail à bord de l’ISS. Source : https://blogs.nasa.gov/

En Russie, le décollage d’une mission Soyouz qui aurait dû partir cette semaine à destination de la Station spatiale internationale a été finalement fixé au 1er novembre prochain. Le vol avait tout d’abord été reporté pour une durée indéterminée en raison d’un problème technique au niveau du vaisseau (un court-circuit). Il s’agira par ailleurs du second lancement de la dernière version en date du vaisseau Soyouz, la version Soyouz MS, qui a volé pour la première fois en juillet. La capsule en question doit transporter les trois astronautes suivants : l’Américain Shane Kimbrough et les Russes Sergey Ryzhikov et Andrei Borisenko, qui se retrouvent donc cloués au sol pour un gros mois supplémentaire. Actuellement, seuls trois astronautes se trouvent à bord de la station : Kate Rubins, Anatoli Ivanichine et Takuya Onishi, un équipage plutôt réduit. En ce qui les concerne, c’est leur vol retour, initialement prévu le 30 octobre qui devrait se retrouver reporté, même si aucune date n’a encore été fixée à ce sujet. Quant au décollage de la capsule Soyouz suivante, prévue initialement le 15 novembre et qui doit transporter le Russe Oleg Novitskiy, l’Américaine Peggy Whitson et le Français Thomas Pesquet, il est probable qu’il soit lui-même reprogrammé à une date ultérieure. À plus long terme, la Russie a confirmé qu’à partir de mars 2017 elle n’enverrait plus que deux cosmonautes russes de manière permanente à bord de l’ISS, au lieu de trois actuellement, et ce jusqu’à l’installation du futur module Nauka sur la station, prévu pour fin 2017 (mais déjà reporté à de très nombreuses reprises, depuis bientôt dix ans). La réduction du nombre de cosmonaute russe provient du fait que la Russie n’enverra que trois capsules de ravitaillement Progress l’année prochaine, au lieu de quatre pour le moment, ce qui signifie donc moins de vivres pour les occupants de la station.

Rochers martiens

On se quitte avec cette superbe image de rochers martiens, prises par le rover Curiosity au début du mois de septembre lors de son exploration des « Buttes Murray« . Pour en voir davantage, c’est par ici qu’il faut se rendre.

Crédits : NASA/JPL-Caltech/MSSS
Crédits : NASA/JPL-Caltech/MSSS
Publicités