Bonjour ! Une bonne semaine après l’ouverture réussie du BEAM (Bigelow Expandable Activity Module) arrimé à la station spatiale internationale, celui-ci a finalement été ouvert et c’est là-dessus qu’on revient dans le court billet de cette semaine.

L'astronaute américain Jeff Williams à bord du module BEAM (et apparemment satisfait). Source : NASA.
L’astronaute américain Jeff Williams à bord du module BEAM (et apparemment satisfait). Source : NASA.

De lundi à mercredi, les astronautes Jeff Williams et Oleg Skripotchka se sont baladés à plusieurs reprises à l’intérieur du module gonflable, notamment pour y collecter des échantillons d’air et télécharger les données récoltées par les senseurs placés à l’intérieur. Tout s’est apparemment bien passé et le module semble en bon état. Il va à présent rester fermé pendant plusieurs mois, avant une nouvelle ouverture probable en août prochain. Pour rappel, le BEAM va demeurer arrimé à l’ISS pendant deux ans, période durant laquelle il est prévu que les équipages successifs y pénètrent entre 12 et 14 fois. Les semaines à venir seront témoin d’une certaine activité du côté de l’ISS. Premièrement, mardi, la capsule américaine Cygnus va se détacher de la station avant d’aller se désintégrer dans l’atmosphère. Le weekend prochain, trois astronautes vont également mettre les voiles à bord d’une capsule Soyouz : Tim Kopra (actuel commandant), Tim Peake et Youri Malachenko (ils étaient arrivés ensemble en décembre dernier). Dès leur départ, l’Expédition 48 débutera, avec l’astronaute américain Jeff Williams en tant que commandant. Il sera toujours accompagné d’Oleg Skripotchka et d’Alekseï Ovtchinine, tous deux Russes, lesquels seront rejoints en juillet par l’Américaine Kate Rubins, le Russe Anatoli Ivanichine et le Japonais Takuya Onishi. Leur vol a par ailleurs été reporté tout récemment du 24 juin au 7 juillet, en raison d’un problème technique à bord du nouveau type de capsule Soyouz (le Soyouz MS) qui sera étrenné pour l’occasion.

Au fait, nous sommes à moins d’un mois de l’arrivée de la sonde américaine Juno aux alentours de Jupiter ! Le 4 juillet prochain, elle se placera en orbite polaire autour de la géante gazeuse, qu’elle étudiera en vue d’en savoir plus sur ses origines, sa structure, son atmosphère et sa magnétosphère. Nous aurons l’occasion d’y revenir longuement d’ici là !

Publicités